Le radon, un gaz radioactif et cancérigène dans nos maisons

Un ennemi invisible

La seconde cause de cancer des poumons

Le radon n'est pas dangereux dans la nature à l'air libre mais il le devient selon sa concentration dans les habitations...

Il s'infiltre dans les maisons, pollue et irradie l'air.

 

Selon les plus récentes estimations, il est le facteur de 16% des décès par cancer des poumons, il représente la 2ème cause du cancer des poumons derrière le tabac et la 1ère chez les non-fumeurs.

Carte des zones radioactives

potentiel radon.jpg

Carte des zones radioactives

L'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) a élaboré  une carte nationale du potentiel radon des formations géologiques  ainsi que des cartes départementales et régionales couvrant l’ensemble de la France.

Cette cartographie a servi à classer les communes de chaque département en fonction du potentiel radon des roches caractérisant leur sous-sol.

Pour connaître le potentiel radon de ma commune, cliquez sur le bouton suivant : 

 

 

 

Lorsque la concentration mesurée s'avère élevée, il est alors nécessaire de rechercher des solutions pour réduire l'exposition au radon. Ces solutions consistent à limiter l'entrée du radon dans le bâtiment, en renforçant l'étanchéité entre le sol et le bâtiment, et à éliminer le radon en favorisant le renouvellement de l'air intérieur (aération, ventilation).

L'installation d'un système de Ventilation Positive pour l'Habitat tel que notre CNPH'Air représente une solution efficace pour lutter contre ce gaz radioactif.